Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2010 7 05 /09 /septembre /2010 21:07

Un conseil communautaire de rentrée vraisemblablement attendu.

La petite salle du conseil avait du mal à contenir un public plus nombreux qu’à l’habitude même s’il ne fait aucun doute que c’est l’élection du nouveau président qui suscitait la curiosité et créait l’évènement.

Le premier point de l’ordre du jour appelle bien évidemment l’élection du nouveau Président.

A l’annonce de l’ouverture de la succession de Madame Odette HUGOT, la presse locale avait relayé, courant juillet 2010, la recherche d’un consensus entre les candidats qui n’avaient pas manqué de se faire connaître dès l’annonce de la démission de la Présidente avec une célérité telle que les citoyens pouvaient être rassurés sur l’attractivité que l’Intérêt Intercommunal semblait susciter.

Le 1er Vice-Président, Monsieur Jean-Pierre LE POULAIN, après avoir obtenu la parole, a tenu à rappeler brièvement la possibilité qui avait été envisagée de proposer Madame Catherine TRIOLET, Maire de RECLOSES, pour gérer les affaires communautaires jusqu’à l’intégration effective de la commune de BOURRON-MARLOTTE permettant ainsi à cette dernière de participer à l’élection du Président de l’Etablissement Public qu’elle devrait intégrer dans les prochains mois.

Cette proposition n’ayant pas trouvé d’écho, Madame Catherine TRIOLET a souhaité s’exprimer pour faire part qu’elle aurait accepté la transition ainsi proposée à condition qu’elle recueille l’assentiment des principaux protagonistes.

Cela n’ayant pas été le cas, Madame Catherine TRIOLET confirmait ne pas proposer sa candidature assurant, par ailleurs, qu’elle ne souhaitait pas prendre partie entre les deux candidats en présence (sic).

La personnalisation de l’intérêt communautaire l’emportant donc face au consensus promis, deux candidats se retrouvaient en lice.

Messieurs Frédéric VALLETOUX et Claude DEZERT.

Chacun a pu exprimer les raisons qui le poussaient à se porter candidat.

Monsieur Frédéric VALLETOUX excipant de la continuité de la présidence bellifontaine tandis que Monsieur Claude DEZERT mettait en avant sa connaissance des dossiers communautaires et ses compétences techniques liées à sa qualité « d’entrepreneur » en activité.

Etaient présents ou représentés 28 conseillers répartis comme suit : 

- 12 conseillers de la ville de FONTAINEBLEAU,

- 12 conseillers de la ville d’AVON,

- 04 conseillers de la ville de RECLOSES.

Sans surprise, Monsieur Frédéric VALLETOUX est élu par 15 voix.

Monsieur Claude DEZERT recueille 12 voix.

Un vote blanc a été comptabilisé.

Le nouveau Président, après avoir été applaudi par l’assemblée, a remercié l’ensemble des conseillers communautaires qu’il s’engage à réunir très prochainement précisant qu’il mènerait son mandat jusqu’à son terme.

Madame Catherine TRIOLET a souhaité alors expliquer le choix reclosiot de soutenir la candidature de Monsieur Frédéric VALLETOUX dont « la dimension politique » faisait de lui le meilleur candidat.

Il s’en est suivi fort logiquement l’élection, consensuelle celle-ci, des Vice-Présidents.

Ainsi, la 1ère Vice-Présidence est revenue à Monsieur Jean-Pierre LE POULAIN avec  28 voix.

La 2èmeVice-Présidence pour Madame Catherine TRIOLET avec 27 voix pour et 1 vote blanc.

La 3ème Vice-Présidence pour Monsieur Jean-Christophe LAPREE qui recueille 28 voix.

La 4ème Vice-Présidence pour Monsieur Claude DEZERT avec 27 voix pour et 1 vote blanc.

La 5ème Vice-Présidence pour Virginie PERRACHON avec 25 voix pour et 3 votes blancs.

La 6ème Vice-Présidence pour Monsieur Marc LEMEREZ avec 25 voix pour et 3 votes blancs.

Autre sujet important de ce conseil de rentrée, l’approbation du Plan Local d’Urbanisme.

Après un exposé technique complet relatant les différentes concertations, l’arrêt du Plan Local d’Urbanisme, la communication des avis des personnes publiques associées ainsi que les nombreuses observations de l’Etat et les réponses apportées, l’assemblée délibérante a été invitée à approuver ledit PLU.

Avant de passer au vote, Monsieur Didier DROUIN a souhaité développer les raisons qui l’amenaient à refuser l’approbation du Plan Local d’Urbanisme.

Outre le fait de « ne plus se retrouver dans la majorité municipale bellifontaine », il déplore les orientations du PLU qui figent, selon lui, le périmètre intercommunal dans une priorisation aux logements résidentiels sans ambitionner de développer les activités économiques.

Partagée ou non, cette interrogation est parfaitement légitime.

Monsieur Didier DROUIN achève son intervention en déclarant qu’il démissionnera prochainement de la Communauté de Communes.

Si cette déclaration revêt un certain panache, ce départ est néanmoins regrettable pour la CCFA.

Monsieur Didier DROUIN participait au débat, travaillait ses dossiers avec une liberté de pensées et de parole qui, à mon sens, contribuait à la richesse des échanges.

Que l’on partage ou non son choix, sa décision s’impose à nous.

Le Plan Local d’Urbanisme a été approuvé par 27 voix pour et 1 voix contre.

Enfin, l’assemblée était invitée à prendre acte d’une demande de subventions formulée par la ville de Fontainebleau, bien que cette délibération puisse interroger.

Un avis favorable a néanmoins été donné sur cette demande par 21 voix pour et 7 abstentions.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jean-pierre 11/12/2010 20:45



La France reste cette merveilleuse exception ou nos élus accumulent charges et fonctions pour le plus grand bonheur de tous ! Pendant ce temps là mon fils ne peut pas se changer ni prendre de
douche au stade de Fontainebleau quand il jour au Rugby , alors que moi il y a 30 ans je le pouvais: notre qualité de vie baisse à Fontainebleau ce n'est même plus une critique mais un constat !


mais bon tout va bien...les chevaux ont leur SPA au grand parquet !


jean-pierre Tulle