Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2009 3 21 /10 /octobre /2009 17:08

La première rencontre, qui s’est déroulée hier soir à la Maison dans la Vallée à Avon, regroupait les représentants des comités départementaux et tous les acteurs sportifs Seine-et-Marnais.

La thématique de la soirée était circonscrite aux valeurs de la Charte départementale du sport signée le 31 mai 2007 ; véritable socle sur lequel repose la politique sportive du Conseil Général et l’octroi des aides financières dans ce domaine.

Rappelons qu’en signant cette Charte, les comités sportifs départementaux s’engagent à promouvoir les quatre principes fondamentaux du sport, à savoir :

-   Le sport doit être un acteur du développement durable,

-   Le sport doit être accessible à tous et pour tous,

-   Le sport doit être porteur de valeurs,

-   Le sport doit être au service de la santé et du bien être des pratiquants.

Monsieur Vincent EBLE, Président du Conseil Général de Seine-et-Marne, a ouvert la soirée en déclinant la politique sportive mise en place et la satisfaction du département à être le premier de l’Académie de Créteil à signer une convention pluriannuelle avec l’Union Nationale du Sport Scolaire au côté de l’Education Nationale et des éducateurs sportifs Seine-et-Marnais.

Devait être également souligné l’atout touristique important à ce que le département soit le premier de l’Ile-de-France à s’être doté d’un schéma départemental des sports nature.

Mais le discours n’aurait pas été complet sans l’évocation, par Monsieur Vincent EBLE, de la crise économique et du désengagement de l’Etat matérialisés par une augmentation des dépenses sociales et une forte baisse des recettes liées à l’activité immobilière.

C’est dans ce contexte spécifique qu’il était souligné que l’Assemblée départementale avait décidé de ne plus subventionner notamment l’apprentissage de la natation en école primaire et ce, non sans une certaine contradiction avec les actions menées jusqu’ à présent et les principes mêmes de la Charte du département.

Le Parisien du 10 septembre 2009 avait révélé qu’en son sein de vives protestations émanant pour l’essentiel de l’USM s’étaient élevées à propos de l’abandon de ce subventionnement.

On ne peut effectivement que déplorer la suppression du financement de l’apprentissage de la natation en école primaire car cette décision, que d’aucuns qualifieraient de provocation en réponse au projet de réforme des collectivités territoriales, n’estompera pas les difficultés financières du département dont la cause doit plutôt être recherchée dans sa gestion et son manque d’anticipation.  

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pascal Dias - dans Ville d'AVON (77210)
commenter cet article

commentaires