Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 20:18

parquet-copie-1.jpgPaysager, architectural néanmoins fonctionnel, moderne et écologique, le Grand Parquet transformé dispose maintenant de tous les atouts pour faire du canton de Fontainebleau, la capitale du cheval.

Mais pas seulement.

A l'instar de la plupart des autres grands stades, équestres ou non, le Grand Parquet devra être un site multi-évènementiel, accueillant d'autres types de manifestations pour des raisons économiques évidentes.

L'évènement était de taille ce vendredi 2 septembre 2011 et les nombreuses personnalités du Sud Seine et Marnais ne s'y étaient pas trompées même s'il était permis de s'interroger sur l'intérêt équin soudain de certaines d'entre elles, à l'aune de l'échéance du 25 septembre 2011.

Quoi qu'il en soit, pour ma part, je me félicite aujourd'hui d'avoir soutenu depuis le début l'intérêt éminemment communautaire du Grand Parquet, nonobstant les oppositions nombreuses et acerbes d'amis notamment avonnais.

Le transfert de cet équipement au sein de notre Communauté de Communes était une évidence tant la quintessence même d'une intercommunalité est de gérer des compétences et installations transcendant le simple périmètre communal.

Toutefois, si le principe même de son transfert ne pouvait souffrir de la moindre constestation objective, j'étais plus critique sur les modalités techniques et financières.

En effet, la décision de transférer le Grand Parquet s'est opérée alors qu'aucun élément financier n'avait été communiqué, étudié ni analysé. C'est un peu comme si un particulier achetait un véhicule et signait le bon de commande en ignorant tout du coût de son acquisition ce qui, vous en conviendrez, est pour le moins "périlleux".

Tout venant à point à qui sait attendre, mes critiques persistantes ont été enfin entendues puisque les mairs d'Avon et de Fontainebleau ont convenu conventionnellement, à 'occasion des débats sur l'évaluation des charges du Grand Parquet, que la Communauté de Communes ne réalisera plus aucun transfert de compétence(s) ou d'installation(s) sans que la CLECT (Commission Locale d'Evaluation des Charges Transférées) ne se soit prononcée préalablement sur ses conséquences financières.

Ceci ayant été précisé, je retiendrai de l'intervention de Frédéric VALLETOUX, Président de la Communauté de Communes du Pays de Fontainebleau, outre les remerciements appuyés à tous les acteurs de la transformation de ce centre équestre à savoir les entreprises, le personnel et les élus, une certaine satisfaction d'avoir osé le choix de jeunes architectes, certes talentueux, mais bien évidemment disposant de références moindre que certains de leurs confrères, soumissionnaires à ce marché, plus expérimentés et aux réalisation impressionnantes.

Et de confier qu'au regard de la réalisation finale, le choix audacieux était sans nul doute le bon mais qu'à l'époque il pouvait ressember à un véritable "pari sur lajeunesse", pari aujourd'hui gagné.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires