Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 20:56

Le conseil municipal se réunira en séance publique dans la salle du conseil de la mairie d’Avon. 

L’ordre du jour sera le suivant :

Introduction : Intervention de Valérie LACROUTE, Maire de Nemours, Présidente de la Mission Locale de la Seine et du Loing.

Point n°1 :

Fonds de solidarité de la Région Ile-de-France : répartition de la dotation 2010.

Point n°2 :

Tarification pour les manifestations culturelles, conditions générales de vente et réglement d'accès aux salles de spectacles.

Point n°3 :

Modification des horaires de la bibliothèque municipale. 

Point n°4 :

Petite enfance : modification du réglement intérieur de la crèche familiale et du multi-accueil.

Point n°5 :

Modification du tableau des effectifs : avancement de grades.

Point n°6 :

Renouvellement pour dénomination commune touristique.

Point n°7 :

Acquisition d'une parcelle à la SAFER pour échange avec le Ministère de l'Agriculture en lieu et place du stade du Rocher.

Point n°8 :

Demande de subvention au Conseil Régional d'Ile-de-France dans le cadre de l'aménagement de voirie rue Charles Meunier - rue du Viaduc.

Point n°9 :

Contrat triennal de voirie : avenant n°1 à la demande de subvention pour l'opération n°3.

Point n°10 :

Schéma Départemental de Coopération Intercommunale : avis suite à la proposition du Préfet.

Point n°11 :

Compte rendu de l'article L. 2122-22 du Code Général des Collectivités Territoriales.  

 

Repost 0
Published by Pascal DIAS - dans Ville d'AVON (77210)
commenter cet article
8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 10:44

Le conseil municipal se réunira en séance publique dans la salle du conseil de la mairie d’Avon. 

L’ordre du jour sera le suivant :

Point n°1 :

Adoption du compte administratif de l'exercice 2010.

Point n°2 :

Adoption du compte de gestion de l'exercice 2010.

Point n°3 :

Affectation du résultat 2010. 

Point n°4 :

Etat récapitulatif des actions de formation des élus 2010.

Point n°5 :

Adoption du budget supplémentaire 2011.

Point n°6 :

Modification du tableau des effectifs - Transformation de postes suite à avancement à la promotion interne et création d'emplois saisonniers.

Point n°7 :

Marché de travaux - Réhabilitation du manoir de Bel Ebat : Protocole transactionnel lot n°9.

Point n°8 :

Demande de subvention pour les travaux de réhabilitation de l'Eglise Saint-Pierre.

Point n°9 :

Modification et renouvellement de la convention d'occupation avec l'association des jardins familiaux de Fontainebleau-Avon.

Point n°10 :

Motion de soutien à la candidature de la ville d'ANNECY à l'organisation des jeux olympiques d'hiver de 2018.

Point n°11 :

Compte rendu de l'article L. 2122-22 du Code Général des Collectivités Territoriales. 

 

 

Repost 0
Published by Pascal DIAS - dans Ville d'AVON (77210)
commenter cet article
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 18:55

Le conseil municipal se réunira en séance publique dans la salle du conseil de la mairie d’Avon. 

L’ordre du jour sera le suivant :

Point n°1 :

Position sur le maintien de fonction d'un adjoint suite au retrait de sa délégation.

Point n°2 :

Election des membres de la commission d'appel d'offres.

Point n°3 :

Vote du taux d'imposition 2011 : taxe d'habitation et taxes foncières. 

Point n°4 :

Organisation des cycles de conférence "connaissance du monde" : passation d'une convention.

Point n°5 :

Convention d'objectif et de moyens : reconduction pour les Associations culturelles et sportives.

Point n°6 :

Convention pour l'intervention d'un archiviste itinérant.

Point n°7 :

Demande de subvention dotation d'équipement des territoires ruraux (DETR)pour l'exercice 2011.

Point n°8 :

Convention avec la Communauté de Communes Fontainebleau-Avon - Travaux Place et abords de l'Eglise d'Avon.

Point n°9 :

Modification de la délégation du Conseil Municipal au Maire - Article L.2122-22 du Code Général des Collectivités Territoriales.

Point n°10 :

Compte rendu de l'article L. 2122-22 du Code Général des Collectivités Territoriales. 

Repost 0
Published by Pascal DIAS - dans Ville d'AVON (77210)
commenter cet article
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 20:58

photo.JPG"Fermeture définitive".

Telle est l'inscription placardée sur la porte de la boulangerie de la place du 14 juillet que les clients pouvaient découvrir non sans une certaine incompréhension.

Ce message lapidaire et soudain ne pouvait que susciter les spéculations les plus diverses quant aux raisons de cette brutale fermeture.

A titre d'exemples, voici quelques échantillons de propos entendus à ce sujet et supposés identifier l'origine de cette disparition.

"L'inversion du sens de la circulation, qui avait suscitée à l'époque l'émoi d'un nombre important de pétitionnaires qui s'en était fait l'écho auprès du maire d'Avon, serait vraisemblablement à l'origine d'une baisse de la clientèle".

"Les travaux de voirie continus et récurrents générant des difficultés de circulation dans ce quartier exigu auraient eu le dessus sur ce commerce. Le laxisme quant aux stationnements sauvages et l'insuffisance de places en nombre adéquat auraient également contribué à fragiliser cette activité dont les 2 arrêts minutes, selon les riverains, seraient longuement et régulièrement occupés et donc dévoyés de leur objectif premier, sans jamais que ces infractions soient réprimées malgré un doublement des effectifs de la police municipale".

"La politique à l'échelle communale du "tout potelet non démontable", sans réflexion préalable à une implantation de fait hasardeuse, n'aurait pas arrangé les choses d'autant que ces obstacles de tailles variables auraient altérés les actes quotidiens de la vie diurne des habitants. Ceci expliquerait d'ailleurs la vision fréquente de potelets arrachés, pliés ou détériorés ajoutant des coûts de remplacement pour les contribuables aux surcoûts de ces travaux dont la pertinence n'est pas démontrée".

Sujet passionnel puisque chaque commentateur y va de son anecdote comme celle de ce riverain ne pouvant plus sortir son véhicule du garage à cause d'un potelet restreignant le passage et ne permettant pas d'accèder à la voie de circulation.

Ou tel autre potelet qui a dû être déplacé le lendemain de sa pose car il avait été fixé à l'entrée d'une copropriété occasionnant une gêne réelle pour les véhicules désirant pénétrer ou sortir du site.

Encore, ce groupe de riverains qui s'associait pour se faire livrer du bois de chauffe et qui n'a plus été en mesure de continuer à le faire à la suite de l'implantation sans discernement de potelets sur certaines aires, allant jusqu'à ironiser sur l'impossibilité de se fournir en énergie propre et renouvable au sein même de la ville se revendiquant du développement durable.

On le voit, les appréciations des uns et des autres sont nombreuses et très variées.

Il est bien difficile, voire impossible, de dire avec certitude lequel de ces éléments a eu raison de ce commerce de proximité même si la convergence de ceux-ci, associée peut-être à des raison plus intrinsèques, à la crise financière ainsi qu'à l'envolée du prix des matières premières, semblent avoir eu raison de cette boulangerie dans une indifférence quasi-générale.

Selon les derniers chiffres disponibles de l'INSEE au 31 décembre 2008, "les commerces et réparations auto" représentent 17,8% des établissements actifs sur Avon (18,4% pour Fontainebleau) contre 19,5% en zone de comparaison.

La faiblesse du tissu de commerces sur Avon, liée à la particularité de compter 4 quartiers sans aucun centre ville, donnent une résonnance amplifiée à la défection de tout commerçant, ce qui doit impérativement nous alerter et nous inciter à nous mobiliser.

Les modes de consommation évoluant, la relation qui unit les habitants à leurs commerces est forte et fait ressortir la place fondamentale qu'ils occupent dans l'animation de la ville.

Les commerces de proximité, sollicités pour la qualité et les conseils prodigués, sont complémentaires des centres commerciaux de périphérie dont l'attractivité réside d'abord et avant tout sur le prix et le choix important proposé.

Le rôle attribué aux commerces dans l'animation de la ville est essentiel. C'est avant tout pour les commerces que l'on fréquente la ville, plus précisément, pour y faire ses courses alimentaires, les achats et se promener en regardant les vitrines.

Avec les commerces et associations de commerçants, les élus locaux sont perçus par les habitants-consommateurs comme les principaux moteurs de dynamisation d'une ville.

Les différentes études ont montré que les Français attendaient des zones commerçantes de la mobilité (facilité d'accès, parking, espaces piétons), de la convivialité et de l'attractivité culturelle avec une présence d'espaces verts.

La montée en puissance des préoccupations environnementales, qui s'exprime dans les attentes à l'égard des zones de commerce, se retrouve dans l'évolution de la perception des consommateurs dont on relève qu'elle est davantage tournée de plus en plus vers le respect de l'environnement.

L'avenir des commerces est intimement lié à celle de la volonté de ses acteurs au premier rang desquels les élus locaux et les commerçants.

Ne sous-estimons pas l'attachement des habitants à leurs commerces qui ne se dément pas et fait partie intégrante de leur culture et de leur vision de la ville.

Ne perdons pas de vue que les efforts de rénovation urbaine entrepris pour rendre les zones de commerce attractives, dynamiques et accessibles sont largement reconnus et appréciés par les habitants.

Une attente nouvelle émerge avec les zones de commerce dites durables dont l'aspiration est à la fois réelle et perçue comme réalisable par les habitants.

Il faut appréhender et suivre les mutations qui se dessinent afin que nous, élus, soyons au plus près des attentes de nos concitoyens.

Les habitants nous montrent leur attachement à leur zone de commerce qu'il nous appartient d'adapter sans cesse avec la participation de tous les acteurs.

L'attrait en faveur du commerce de proximité, la volonté de disposer d'une offre commerciale diversifiée se traduisent par une exigence forte de nos concitoyens à l'égard de leurs élus afin qu'ils contribuent activement à la construction de cette dynamique.

La prise en compte de cette dimension dans l'amélioration de la ville est aujourd'hui essentielle et inévitable.

Mais cela passe également par l'inscription de l'immobilier commercial au coeur des enjeux de développement de notre territoire.

C'est pourquoi, aujourd'hui plus qu'hier, je suis convaincu qu'il nous faut nous adapter aux mutations commerciales et créer de nouveaux lieux de vie par la mise en place d'une politique ambitieuse destinées à nos commerçants.

 

Repost 0
Published by Pascal DIAS - dans Ville d'AVON (77210)
commenter cet article
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 12:56

Le conseil municipal se réunira en séance publique dans la salle du conseil de la mairie d’Avon. 

L’ordre du jour sera le suivant :

Point n°1 :

Désignation de représentants à la commission pour l'accessibilité aux personnes handicapées.

Point n°2 :

Indemnités de conseil au trésorier.

Point n°3 :

Convention de mise à disposition de locaux scolaires à l'Association Tremplin Avonnais. 

Point n°4 :

Convention de mise à disposition de locaux scolaires à l'inspection académique de Seine-et-Marne.

Point n°5 :

Réglement intérieur du compte épargne temps (modification).

Point n°6 :

Acquisition puis cession d'une parcelle aux écrennes en lieu et place du stade du Rocher.

Point n°7 :

Bilan 2010 des cessions et acquisitions communales.

Point n°8 :

Bilan 2010 des marchés publics passés par le commune.

Point n°9 :

Remplacement d'un délégué à la Communauté de Communes Fontainebleau-Avon.

Point n°10 :

Compte rendu de l'article L. 2122-22 du Code Général des Collectivités Territoriales. 

Repost 0
Published by Pascal DIAS - dans Ville d'AVON (77210)
commenter cet article
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 21:36

Le conseil municipal se réunira en séance publique dans la salle du conseil de la mairie d’Avon. 

L’ordre du jour sera le suivant :

Point n°1 :

Installation d'un nouveau conseiller municipal.

Point n°2 :

Communauté de Communes du Pays de Fontainebleau - Approbation du rapport de la CLECT et conclusion d'un protocole d'accord .

Repost 0
Published by Pascal DIAS - dans Ville d'AVON (77210)
commenter cet article
8 janvier 2011 6 08 /01 /janvier /2011 19:43

Ce vendredi 7 janvier 2011 a eu lieu la traditionnelle cérémonie des voeux du Maire et du Conseil Municipal.

 

IMG 0182

   

Ce rendez-vous annuel, devenu un rituel aujourd'hui, accueille nombre d'entre vous. Cet évènement, ouvert à toutes et à tous, a permis, pour l'essentiel, de découvrir deux évènements devant intervenir l'année à venir et que Monsieur le Maire souhaitait rappeler.

Le Premier, c'est l'arrivée de l'E-administration à Avon à dessein de simplifier la relation de l'usager avec l'administration en toute sécurité et rapidement que ce soit pour les diverses inscriptions, l'obtention de documents administratifs ou urbanistiques, pour régler les factures par télépaiement sécurisé au titre de la restauration scolaire, des accueils périscolaires, du centre de loisirs et des stages d'Avon Vacances Sports.

Le second, c'est l'organisation des XVIème Jeux de Seine-et-Marne qui se dérouleront du 11 au 19 juin prochain ; manifestation sportive confiée par le Conseil Général de Seine-et-Marne et le Comité Départemental Olympique et Sportif.

Il était difficile pour le maire de ne pas évoquer cet évènement sportif majeur que l'on doit à l'exceptionnel travail de mon Ami Jean-Paul GRANDIERE, Adjoint aux sports, ainsi qu'à l'important investissement de ses services.

 IMG_0218.JPG

 

Monsieur Didier JULIA a présenté ses voeux les plus chaleureux à l'auditoire.

Il a toutefois tenu à rappeler la crise financière internationale imposant à l'Etat d'indispensables contraintes budgétaires.

Précisons également que Monsieur le Député a félicité la Ville d'Avon pour son dynamisme économique dans un contexte tendu.

 

IMG_0239.JPG

 

Monsieur Philippe RONSSIN s'est prêté à l'exercice des voeux.

Monsieur le Sous-préfet a indiqué que le Premier Ministre, François FILLON, avait officiellement proclamé la lutte contre la solitude "Grande cause nationale 2011" soulignant qu'il ne fallait pas oublier pour autant la cause de l'année écoulée relative à la lutte contre les violences faites aux femmes qui doit bien évidemment se poursuivre.

Le Sous-préfet a clos son intervention en mentionnant la récente réforme des collectivités territoriales et plus particulièrement l'achèvement de la rationalisation de la carte intercommunale d'ici 2013.

 

Pour ma part, je profite du moment et de cette occasion pour vous présenter, à titre personnel, tous mes voeux de bonheur, de santé et de prospérité.

Que cette nouvelle année vous permette de profiter au mieux de tous les petits bonheurs de la vie qui passeront à votre portée et qui vous permettront de compenser les moments plus difficiles à supporter.

L'année à venir sera très certainement lourde politiquement, fiscalement et socialement. Alors nous, Elus locaux, acteur de la démocratie locale, puissions-nous oeuvrer à maintenir la cohésion sociale et développer, en cette période délicate, les services qu'attendent de nous les avonnaises et les avonnais.

 

Votre bien dévoué.

 

Repost 0
Published by Pascal DIAS - dans Ville d'AVON (77210)
commenter cet article
16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 10:56

Lors de la séance du conseil municipal, devait être abordée la question de l'approbation de l'adhésion de Bourron-Marlotte à la Communauté de Communes du Pays de Fontainebleau.

C'est par la plus parfaite unanimité, sans la moindre voix discordante, que l'assemblée délibérante a adopté la motion spéciale élaborée par les 4 groupes politiques siègeant au conseil municipal.

Je vous livre ci-après son contenu qui pose enfin les bases d'une intercommunalité de projets que j'ai toujours appelée de mes voeux et qui semble enfin se dessiner.

"Notre ville d'Avon avec près de 15 000 habitants et 9 000 inscrits sur les listes électorales est la seconde du sud 77 au regard de ce dernier critère, devant Montereau, Provins et Nemours, ce qui lui confère une responsabilité particulière dans la construction de l'intercommunalité.

Sa position géographique, au centre de gravité du Canton de Fontainebleau, à la croisée de la Seine, ce trait d'union entre les villes de ses deux rives et de l'axe est-ouest qui relie le château à la Communauté de Communes entre Seine et Forêt fait d'elle un acteur incontournable :

- de l'action en faveur de nos populations dans tous les secteurs économiques, sociaux, culturels et touristiques qui les concernent ;

- de l'engagement pour le maintien et le développement de services publics ;

- de la mutualisation des moyens, des compétences humaines au service des atouts exceptionnels du site privilégié du Pays de Fontainebleau.

C'est la raison pour laquelle les signataires de la présente motion, représentant les 4 groupes ayant participé aux dernières élections municipales et donc la totalité des suffrages exprimés, s'adressent à vous pour affirmer les grands axes de leur vision commune de l'avenir de notre territoire.

La constitution du Pays de Fontainebleau, concept lancé par Avon dès 1996, fait l'unanimité autour des idées suivantes :

- Réalisation d'une fédération de Communauté de Communes par leur fusion à terme dans l'union de toutes sans la subordination d'aucune.

- Cette fédération ne saurait être présidée par les maires d'Avon ou Fontainebleau pour éviter d'en faire un enjeu politique de pouvoir personnel.

- Achever la carte de l'intercommunalité dans les délais prévus par la loi au 31/12/2011 dans le respect de l'autonomie des communes.

- Initier ici, sans tabous ni enjeux politiciens une rencontre des amicales des maires des Cantons afin de rédiger une nouvelle charte du Pays de Fontainebleau.

- Cette charte pourrait utilement s'appuyer sur les Agendas 21 locaux, élaborés ou en cours de rédaction afin de donner au développement durable le rôle de fil conducteur de la réflexion collective.

- Donner prioritairement toute sa place au débat démocratique par l'ouverture du conseil communautaire à tous les groupes représentés dans les conseils municipaux.

- Améliorer le fonctionnement de la Communauté de Communes en proposant des contrats d'objectifs dans une recherche permanente de synergies, afin de réduire les coûts et de proposer plus de services aux habitants.

- S'associer à toute initiative qui aurait pour but le développement économique dans les franges du sud Seine-et-Marne. Une conception inter-regionale (3 régions concernées) nous rendrait éligible aux fonds européens dans les domaines si importants que sont l'enseignement supérieur, la culture, les transports et la santé.

Le rôle moteur d'Avon et des Avonnais sera déterminant. Comme la Loi le permet désormais, nous n'hésiterons pas à les consulter par référendum pour qu'ils s'engagent à nos côtés dans la voie que nous tracerons pour notre avenir commun." 

 

Repost 0
Published by Pascal DIAS - dans Ville d'AVON (77210)
commenter cet article
9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 09:15

Le conseil municipal se réunira en séance publique dans la salle du conseil de la mairie d’Avon. 

L’ordre du jour sera le suivant :

Point n°1 :

Vote de la décision modificative numéro 1 de l'exercice 2010.

Point n°2 :

Vote du budget primitif 2011.

Point n°3 :

Vote de la subvention au CCAS 2011.

Point n°4 :

Vote des subventions aux associations 2011.

Point n°5 :

Demande de révision des tarifs du recensement 2011.

Point n°6 :

Révision des tarifs de location de salles communales et de la régie technique au centre culturel.

Point n°7 :

Proposition de tarif pour les visites de groupes organisées par l'Office de tourisme.

Point n°8 :

Dépôt d'un permis de construire pour le stade du Rocher.

Point n°9 :

Acquisition de la propriété du 2 rue de la Moinerie.

Point n°10 :

Cession du 28 ter rue des Déportés. 

Point n°11 :

Buffet de la gare : bail commercial. 

Point n°12 :

Demande de dérogation dominicale permanente d'un commece avenue Franklin Roosevelt.

Point n°13 :

Adhésion de Bourron-Marlotte à la Communauté de Communes de Fontainebleau-Avon.

Point n°14 :

Compte rendu de l'article L.2122-22 du Code Général des Collectivités Territoriales. 



Repost 0
Published by Pascal DIAS - dans Ville d'AVON (77210)
commenter cet article
26 novembre 2010 5 26 /11 /novembre /2010 20:02

Conference-Presidents-associations-2010-001.jpgLe jeudi 25 novembre 2010 sest déroulée la 13ème conférence des Présidents dassociations sous le thème « Association et communication : bien faire et le faire savoir ».

Moment privilégié pour se rencontrer, se découvrir, se rassembler et apprécier les nombreux talents que compte notre ville.

Cette occasion permet également de conserver à lesprit ô combien les associations avonnaises constituent, par leurs actions, une véritable richesse pour notre ville.

Force vive de diversité et dénergie, les associations sont de véritables outils déveil, de stimulations de lintérêt pour le sport, la culture, lexpression...

Par le rôle quelles jouent auprès des habitants, elles sont des vecteurs essentiels de lien social et participent ainsi à laffirmation de notre identité.

Elles dynamisent la ville, favorisent laccès et lexercice de la citoyenneté en mettant en pratique la démocratie participative.

Le développement de leurs activités, la qualité de leurs interventions ne peuvent que rejaillir positivement sur lensemble de la ville, ce qui justifie, à mes yeux, que lon se donne les moyens daccompagner nos associations avonnaises, bien évidemment, mais aussi insuffler leur développement.

La vie associative doit être soutenue et aider dans la concrétisation de leurs projets.

Il nous appartient, à nous élus avec le soutien des services municipaux (jeunesse, sport, éducation, culture), dassurer laccompagnement de ce tissu associatif de la ville.

Plus généralement, le monde associatif a toujours joué un rôle à destination essentiellement de ses membres ou de lensemble de la société.

On peut distinguer quatre grandes fonctions remplies par les associations :

- partage dun loisir entre membres (associations sportives, associations de joueurs déchecs, club de billard ou de scrabble, damateur de vins...),

- défense des intérêts des membres (exemples : association de locataires, de parents délèves...), ces associations peuvent constituer des groupes de participation aux débats touchant à leur objet voire même véhiculer des sollicitations les intéressant au premier chef,

- rôle caritatif, humanitaire consistant à venir en aideaux autres, que ce soit à léchelle dun quartier (cours de rattrapage scolaire), de la ville (distribution de nourriture comme Les Restos du Coeur), de lensemble du pays ou de létranger (associations daide au développement, aide médicale comme Médecins du Monde),

- expression, diffusion et promotion didées ou doeuvres sentendant comme laction de porter les principes démocratiques (exemples : Amnesty International, Ligue des droits de lhomme...), les créations artistiques (théâtre, salle de concert...), des idées politiques (les partis politiques sont des associations).

Mais les associations peuvent aussi cumuler plusieurs fonctions sociales.

Ainsi peut-il en être dune troupe de théâtre associative qui permet à ses membres de partager une passion commune et, lors de ses représentations, fait la promotion de lart théâtral.

Lindispensable accompagnement des associations par les communes peut se faire sous plusieurs formes :

- aide à lélaboration de projet et au montage de dossiers,

- organisation de séances de formation à destination des responsables associatifs et des bénévoles sur le fonctionnement des associations,

- implication des association aux différentes manifestations municipales,

- la mise à disposition de salles de manière permanente pour les activités régulières ou ponctuelles afin de répondre aux besoins des associations pour le bon fonctionnement de leurs actions (tenue du bureau, assemblée générale...),

- le prêt et la location de cars pour faciliter les projets associatifs,

- la mise à disposition de matériels (sonorisation, tables, chaises...),

- don de lots pour les initiatives ponctuelles organisées par les associations,

- reproduction, photocopies,

- aides financières et subventions.

Si les possibilités daccompagnement ne manquent pas, les communes se doivent de contribuer, plus quelles ne le font, au développement des associations afin de pérénniser lexercice de cette liberté fondamentale.

Souvenons-nous que larticle 20 de la Déclaration universelle des droits de lhomme de 1948 édicte que « Toute personne a droit à la liberté de réunion et dassociation pacifiques ».

La constitutionnalisation de cette liberté, par la Décision du Conseil constitutionnel français du 16 juillet 1971, lui a donné le statut de Principe fondamental reconnu par les lois de la République.

Repost 0
Published by Pascal DIAS - dans Ville d'AVON (77210)
commenter cet article